Cécile Attalin

Photographe française, je vis et travaille à Strasbourg.

 

Le photographe P. Bailly-Maître-Grand dit de la photographie qu' "elle est capable de bousculer l'apparente banalité des choses et de faire jaillir des jolis lapins blancs du chapeau noir de l'habitude". Extraire la beauté qui se trouve dans mon quotidien me permet de me  "décharger"  et de me recentrer. Cela devient presque un acte féministe de résistance personnelle contre la charge mentale et morale.

Mes photos naissent dans ma vie de tous les jours que j'explore en expérimentant les réactions de la couleur avec la lumière ou son absence. Les moments capturés dans mon environnement peuvent paraître intemporels, parfois même abstraits.

On retrouve dans mes photos ma formation d'historienne. Le temps qui passe, la mémoire qui se perd, qui s'estompe, qui se transforme et qui s'efface : série des paysages essuyés.  La réalité déformée, qui est une question de point de vue. Cette thématique est sensible en histoire. Qu'est-ce qui fait l'histoire sinon la source qui n'est autre qu'un certain point de vue. L'histoire peut-elle se faire à partir d'un seul point de vue ? C'est la série des anamorphoses où la réalité se construit via un filtre et un certain angle. Elle est différente pour chacun et n'est finalement qu'interprétation, déformation.

On retrouve dans mes photos mon âme de collectionneuse. Collectionneuse de témoignages historiques et collectionneuse de verreries. Ce sont les séries sur les natures-mortes.

On y retrouve l'influence du dessin et de la peinture (Le Caravage pour son clair-obscur). Dès mon enfance, j'ai évolué dans ce milieu puis j'ai travaillé dans plusieurs musées en France pour y conserver et valoriser les collections (Musées des Beaux-Arts de Dijon par exemple).

On retrouve enfin mon goût pour les sciences médicales dans la série sur les organismes qui me rappellent les illustrations scientifique d'Ernst Haeckel, artiste et biologiste du XIXe siècle qui sut voir la beauté dans la plus improbable créature et ma curiosité pour la psychologie avec la série sur les paréidolies et sur la charge mentale.

Collectionneuse, les objets mis en scène proviennent de mes collections.

Expositions

- JBF Galerie d'art, Rue de Miromesnil, Paris 8ème, du 21 mars au 4 avril 2020

- Festival Festimage, Saint-Gely-du Fesq, 2010

- Café Joseph, Montpellier 2010 : vidéoprojection des photos gagnantes lors du marathon photo FNAC Montpellier.

- CRDP Montpellier 2010: exposition nature et environnement: série "drops"

- Salon "Corum des photographes", Montpellier 2009 - Palais des Ducs de Bourgogne, 2009, exposition de la photo primée au Dijon Photo Marathon, 2009.

 

Prix

- Concours photo Salins-les-Bains, 1er prix 2011

- Marathon photo FNAC Montpellier 2010, photo primée "Mini-Maxi"

- Marathon photo FNAC Dijon 2009, prix "coup de coeur"

- Prix photo Canon 2005

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now